Biomasse: l’énergie aux multiples talents

Qu’il s’agisse d’épluchures ménagères, d’engrais de ferme ou de restes de bois, toute cette biomasse regorge d’une énergie précieuse exploitable sous forme d’électricité, de chaleur ou de carburant. L’énergie issue de la biomasse est renouvelable et neutre en CO2.

Contenu

Ce que vous devez savoir

Un cinquième

de l’énergie renouvelable provient de la biomasse.


162 Biogasanlagen

étaient en fonction en Suisse en 2020.


85 %

de l’énergie provenant de la biomasse est issue du bois-énergie.


66 000 ménages

ont été approvisionnés en biogaz en 2019.


Ce que vous pouvez faire

Un sac à poubelle suisse contient en moyenne un tiers de biomasse fermentescible. Chaque année, environ 540 000 tonnes de déchets organiques finissent incinérés. Triez les déchets organiques des ordures usuelles et jetez vos restes alimentaires séparément! Vous apportez ainsi une contribution précieuse à la production de biogaz tout en économisant des taxes d’élimination des ordures.

Le biogaz peut être transformé en biométhane pour être injecté dans le réseau de gaz naturel. Vous chauffez votre maison au gaz naturel? Prenez contact avec votre fournisseur d’énergie local! Il n’est pas rare que celui-ci propose de couvrir une partie voire la totalité des besoins de chaleur avec du biogaz.

Vous comptez assainir prochainement votre chauffage à mazout ou à gaz? Envisagez de passer au bois ou de raccorder votre maison à un réseau existant de chaleur à distance!

Les installations de couplage chaleur-force permettent de transformer le biogaz en électricité et en chaleur. Nombre d’entreprises d’électricité proposent des offres contenant du courant écologique produit à partir de la biomasse. En achetant du courant vert, vous contribuez à la construction de nouvelles installations de biogaz.

L’engrais de ferme comme les déchets de récoltes issus de votre exploitation peuvent être utilisés sur le plan énergétique. Les installations de biogaz agricole mettent en effet en valeur, outre le lisier et le fumier, des sous-produits organiques tels que les déchets végétaux. Examinez la possibilité d’une collaboration avec une installation de biogaz existante ou, selon les volumes disponibles, la construction de votre propre installation.

Questions fréquentes

Les déchets organiques renouvelables, qui font partie de la biomasse, peuvent servir à la production de chaleur, d'électricité ou de carburant, en bref de bioénergie. La fermentation de la biomasse non ligneuse par exemple fournit du biogaz. Celui-ci peut alors être transformé en chaleur et en électricité dans une centrale de couplage chaleur-force. Mais ce biogaz peut aussi être transformé en biométhane, qui à son tour peut servir de carburant. Le bioéthanol et le biodiesel peuvent pour leur part aussi être utilisés comme carburants: le premier est produit à partir de biomasse contenant du sucre ou de l'amidon, comme la canne à sucre, la pomme de terre ou le maïs, alors que le second est issu de la transformation de biomasse huileuse comme l'huile de friture usagée ou les graisses animales. La combustion de restes de bois est une autre manière d'exploiter l'énergie de la biomasse. La chaleur ainsi produite peut être mise en valeur par exemple pour un réseau de chaleur à distance ou être transformée en vapeur dans une centrale de couplage chaleur-force Cette vapeur d'eau entraîne alors des turbines qui, à leur tour, vont produire de l'électricité.

La bioénergie est renouvelable à 100 %, compte tenu du fait qu'elle est constituée de matières premières renouvelables, très souvent des déchets. Par ailleurs, la quantité de CO2 libérée lors de l'utilisation de cette biomasse équivaut à celle fixée par les plantes lors de leur croissance. Au final, les seules émissions de CO2 sont celles des trajets servant au transport, généralement courts, et des installations. Cela clos en outre les cycles des matières premières, car la transformation de la biomasse produit du matériel organique et des nutriments importants. Ces résidus peuvent être mis à profit dans l'agriculture comme engrais précieux et utile. La transformation de la biomasse crée des emplois à l'échelle locale. L'énergie tirée de la biomasse, contrairement à d'autres énergies renouvelables, peut être obtenue en tout temps et même être stockée.

Non, ce n'est pas le cas en Suisse. Des conflits avec la production de denrées alimentaires peuvent survenir lorsque des plantes énergétiques sont cultivées sur des terres adaptées à la production de denrées alimentaires. La Suisse n'est pas concernée dans la mesure où l’énergie de la biomasse provient en premier lieu du bois-énergie et des déchets organiques. Elle accorde une grande importance au fait que la biomasse doit d’abord être utilisée pour l’alimentation humaine ou animale et la construction. La production d’énergie intervient seulement après. La Confédération a inscrit ce principe dans sa stratégie en matière de biomasse.

En 2019, à peine 7 % de la consommation d'énergie suisse, issue de l'électricité, de la chaleur et du carburant, ont été couverts par la biomasse. La plus grande partie provient de la combustion du bois pour la production de chaleur et d'électricité, soit 4,7 % de la consommation totale. L'utilisation de déchets industriels, comme les boues d'épuration ou les restes de la transformation du papier, de même que les carburants issus de la biomasse, ont aussi constitué des sources de bioénergie importantes (1,4 % et 1 % respectivement).

Afficher d’autres questions

Avez-vous des questions?

Nos spécialistes en énergie se tiennent à votre disposition

Courriel0848 444 444

Matériel d’information et documents

background image
pdf

Vers une production climatique neutre...

2020-11-06
DEFRIT
background image
pdf

Énergie de la Biomasse...

2017-09-27
background image
pdf

Quand les pelures d’oignons donnent plein gaz...

2015-05-06
background image
pdf

Energies renouvelables - Un approvisionnement respectueux de l’environnement...

2014-01-31
Afficher d’autres documents
Efficacité énergétique

Langues
Socialmedia
bundesbanner fr