SuisseEnergie

Utiliser l’eau chaude de façon efficace

Consommer de l’eau revient à consommer de l’énergie. Il existe différents moyens d’utiliser l’eau chaude de manière plus efficace au quotidien, et donc de réduire sa consommation d’énergie.

image

Ce que vous devez savoir

Recharge du smartphone durant 1 an

La production d’eau chaude nécessite une grande quantité d’énergie. Lorsque vous prenez une douche de 10 minutes, vous consommez autant d’énergie que pour recharger votre smartphone durant un an.

140 litres

En Suisse, la consommation moyenne d’eau par personne est de 140 litres par jour, dont 50 litres d’eau chaude.

Contenu

Ce que vous pouvez faire

Lorsque vous utilisez de l’eau pour un court moment, p. ex. pour vous laver les mains, optez pour l’eau froide. Cela vous permet d’économiser de l’énergie. En effet, lorsque vous ouvrez le robinet d’eau chaude, c’est tout d’abord de l’eau froide qui s’écoule. Lorsque l’eau chaude commence à couler, vos mains sont en fait déjà propres. Elle refroidit alors dans la conduite sans avoir été utilisée. En vous lavant les mains à l’eau froide, vous économiserez à chaque fois 1,5 litre d’eau chaude et ce qu’il vous aurait coûté sans que vous n’en profitiez. 

Vous trouverez d'autres conseils pour économiser l'eau chaude sur Save Water.

En utilisant les bons appareils sanitaires, vous pouvez économiser une grande quantité d’énergie. L'étiquette-énergie pour les produits sanitaires vous aide à choisir l’équipement le plus performant sur le plan énergétique. Plus de 5 500 produits munis d’une étiquette-énergie sont commercialisés en Suisse. Dans la base de données qui les répertorie par modèle, par marque et par catégorie d’efficacité, vous trouverez les informations principales sur les pommeaux de douche, les robinets et les économiseurs d’eau. 

Pour plus d'information, consultez Save Water et étiquette-énergie pour les produits sanitaires

Si vous devez remplacer votre robinetterie ou si vous prévoyez de construire un logement, nous vous recommandons d’opter pour des produits sanitaires dotés de fonctions ECO. Les pommeaux de douche et les robinets ECO permettent d’économiser de l’eau et de l’énergie de différentes façons. L’installation de régulateurs de débit d’eau permet de réduire de 30 à 50 % la consommation d’eau.

Autre moyen d’économiser de l’énergie avec les robinets: le réglage par défaut sur eau froide lorsque le levier est tourné vers la droite, et aussi lorsqu’il est en position centrée. L’eau chaude n’est alors actionnée que lorsque vous pensez en avoir vraiment besoin et que vous faites pivoter le levier vers la gauche. Les robinets ECO disposent de ce réglage par défaut.

Vous trouverez plus d'informations sur les robinets éco et les douches économiques sur Save Water.

Chaque fois que vous prenez une douche, l’énergie ayant servi à chauffer l’eau repart dans la canalisation sans avoir été exploitée. Un système de récupération de la chaleur permet d’éviter cette perte. Il comprend un tuyau qui recycle la chaleur de l’eau sortant de la douche en réchauffant la conduite d’arrivée d’eau froide. Celle-ci arrive donc déjà tiède au robinet ou au pommeau de douche. Avec un tel système, vous économiserez de l’énergie sans renoncer à la température d’eau qui vous convient. 

Questions fréquentes

Misez sur des systèmes efficaces et sur les énergies renouvelables, à savoir une pompe à chaleur pour la production d’eau chaude sanitaire, une installation solaire thermique, un chauffage au bois ou le chauffage à distance. Le système le mieux adapté à votre bâtiment dépend de différents facteurs, tels que la source d’énergie de votre chauffage, l’espace disponible dans la chaufferie et les conditions du site. Demandez conseil à un spécialiste. Dans de nombreux cantons, les chauffe-eau électriques ne peuvent désormais plus être installés dans les immeubles d’habitation. Leur remplacement est même souvent prescrit dans un délai donné.

Votre comportement a une grande incidence sur la consommation d’eau chaude. Le moyen le plus simple d’économiser l’eau chaude est de prendre une douche plutôt qu’un bain, de fermer le robinet lorsque vous vous savonnez ou vous brossez les dents, ou d’utiliser de l’eau froide lorsque vous vous lavez brièvement les mains ou que vous vous brossez les dents.

Dans un premier temps, faites remplacer les robinets d’eau chaude et d’eau froide séparés par des robinets mitigeurs mécaniques ou thermostatiques. L’installation de robinets économiques et de régulateurs de débit constitue une autre mesure possible. Ils conviennent aux équipements de lavabo et de douche plus anciens. Pour des pièces comme la cuisine, la buanderie ou encore la salle de bain (robinets d’écoulement), où l’on consomme rapidement beaucoup d’eau, les régulateurs de débit fixes ne sont pas adaptés. En revanche, les robinets équipés d’un limitateur de débit sont appropriés. Lors d’une utilisation normale, ils fonctionnent en réduisant le débit d’eau de 50 à 70 %, grâce à une résistance mécanique sur le levier. Si une quantité plus grande d’eau est nécessaire, il est facile de contourner cette résistance et de faire fonctionner le robinet «à plein régime».

La régulation du débit peut entraîner des modifications de pression et de température désagréables. Il est donc recommandé d’annoncer l’installation d’économiseurs d’eau à votre gérance. Dans le cas d’une maison individuelle, il convient de faire appel à un spécialiste en installations sanitaires. Lors de l’achat de robinets et d’éléments économiques, il est conseillé d’être attentif à la classe d’efficacité énergétique. Les produits sanitaires de bonne qualité font partie de la classe A.

Les dépôts de calcaire altèrent la transmission de la chaleur à l’eau à chauffer, ce qui augmente la dépense énergétique. Parallèlement, le volume du réservoir diminue, car le calcaire se dépose et s’accumule au fond du réservoir. Le détartrage est également important d’un point de vue hygiénique, car des micro-organismes tels que des bactéries peuvent se développer dans les dépôts de calcaire. En outre, lors du détartrage, le spécialiste en installations sanitaires contrôle d’autres éléments importants comme l’anode de protection, les joints, la sonde de température ou le thermostat de sécurité.

Dans les immeubles collectifs vivent des personnes aux habitudes et aux rythmes de vie différents. Par exemple, les personnes qui travaillent en équipe utilisent la douche même au milieu de la nuit. Arrêter temporairement la circulation ne permet d’économiser de l’énergie que si la consommation d’eau chaude est faible pendant cette phase. C’est la raison pour laquelle les normes et directives en vigueur pour les immeubles collectifs recommandent de faire fonctionner en continu la pompe de circulation. Il peut être intéressant de remplacer une vieille pompe de circulation ou d’installer des rubans de maintien en température auto-régulés qui ne s’enclenchent qu’en cas de besoin de chaleur. Dans une maison individuelle, dans l’idéal, le système de conduites est si compact qu’un système de maintien en température n’est pas nécessaire. Dans le cas contraire, la mise hors service nocturne est laissée à l’appréciation de l’utilisateur ou de l’utilisatrice et doit être considérée de manière individuelle pour chaque bâtiment.

Confiez régulièrement l’entretien de votre installation d’eau potable à un spécialiste. Vous aurez ainsi la certitude que les températures adéquates de l’eau sont maintenues dans les différentes sections de l’installation (dans le réservoir et dans le réseau de distribution). L’efficacité d’un chauffage périodique supplémentaire à plus de 60 à 70°C est controversée, tant pour des raisons d’hygiène que d’énergie. Ces «programmes anti-légionelles», effectués périodiquement, ne sont donc plus recommandés aujourd’hui.

Utilisez régulièrement tous les robinets. Si le logement est vide pendant plus d’une semaine, il est recommandé, pour des raisons d’hygiène, de purger toutes les conduites (douche, lavabo, évier) avant la prochaine utilisation. Cela vaut pour l’eau chaude et l’eau froide. Lors de cette opération, prenez soin de vous protéger. Il peut être recommandé de démonter les installations qui ne sont guère utilisées.

C’est en principe possible, s’il existe déjà un chauffe-eau électrique. Toutefois, cette solution n’est pas judicieuse en raison de la mauvaise efficacité d’un chauffe-eau électrique. Dans la mesure du possible, remplacez-le par une pompe à chaleur pour l’eau chaude qui utilise plus efficacement l’électricité d’origine solaire. Demandez conseil à un spécialiste afin de déterminer si votre chaufferie se prête à l’installation d’une pompe à chaleur pour l’eau chaude.

Dans de nombreux cantons, les chauffe-eau électriques ne peuvent désormais plus être installés dans les immeubles d’habitation. Leur remplacement est même souvent prescrit dans un délai donné.

Avez-vous des questions?

Nos spécialistes en énergie se tiennent à votre disposition

Courriel0848 444 444
image
image

Remplacer le chauffage – préserver le climat

Chauffez renouvelable grâce à l’énergie indigène. La nature vous remercie.
chauffez renouvelable

Matériel d’information et documents

image
pdf

DIFEE - Modèle pou le décompte individuel des frais d'énergie et d'eau

2023-09-01
FRITDE
image
pdf

Produire efficacement l’eau chaude sanitaire dans les nouveaux bâtiments d’habitation

2022-08-29
image
pdf

Mieux habiter

2022-03-01
image
pdf

Economiser l’énergie au quotidien

2022-03-01