Chauffer

{{translation.caption}}:


Le chauffage absorbe les deux tiers des besoins globaux en énergie des ménages. Qui chauffe efficacement épargne de l’énergie et de l’argent. Ainsi, il pourra chauffer gratuitement une année sur six. Tout est question de position:

 

#1 Utiliser entièrement la chaleur

Eloigner son canapé du radiateur

Il faut que la chaleur puisse circuler sans entrave dans les locaux. Ne masquez pas les corps de chauffe ni par des meubles ni par des rideaux. Fermez les volets et les stores durant la nuit, afin de réduire les déperditions de chaleur dans les locaux. Si vous gardez ouverte la fenêtre de la chambre à coucher durant la nuit, éteignez le chauffage.

 

#2 Aérer au mieux et efficacement

Fermer ses impostes et aérer en grand

Les fenêtres basculantes constamment entrouvertes laissent s’échapper beaucoup d’énergie tout en n’offrant qu’un médiocre renouvellement de l’air. En lieu et place, aérez en grand trois fois par jour pendant 5 à 10 minutes en ouvrant un maximum de fenêtres. Cette aération ne cause qu’une modeste déperdition de chaleur et permet de bien renouveler l’air.

 

#3 Placer la bonne température

Régler ses pièces à 20°C

Ne réglez pas la température ambiante en ouvrant et fermant les fenêtres, mais en vous servant des vannes thermostatiques. C’est bien plus efficace. Les vannes permettent de maintenir la température de chaque pièce à la température voulue. Voici les réglages moyens pour les diverses pièces:

  • 23 °C dans la salle de bain (= position 4 de la vanne thermostatique)
  • 20 °C dans les pièces de séjour (= position 3)
  • 17 °C dans les chambres à coucher, le hall d'entrée (= position 2)
  • dans les pièces peu occupées (= position *)

Ces températures sont indicatives. Il n’existe pas de température «correcte». La notion de confort est individuelle. Mais il faut savoir qu’une augmentation d’un degré de la température ambiante correspond à une augmentation de 6% des frais de chauffage. On a donc tout intérêt à procéder à des réglages judicieux.

Si vous dormez la fenêtre ouverte, veillez à ce que les vannes thermostatiques soient fermées (position *). Ainsi, votre énergie de chauffage ne servira pas à chauffer les environs!

Pour en savoir davantage sur l'influence exercée par le chauffage et l'eau chaude, consultez notre rubrique Bâtiment.

Chauffer

{{translation.caption}}:


Le chauffage absorbe les deux tiers des besoins globaux en énergie des ménages. Qui chauffe efficacement épargne de l’énergie et de l’argent. Ainsi, il pourra chauffer gratuitement une année sur six. Tout est question de position:

 

#1 Utiliser entièrement la chaleur

Eloigner son canapé du radiateur

Il faut que la chaleur puisse circuler sans entrave dans les locaux. Ne masquez pas les corps de chauffe ni par des meubles ni par des rideaux. Fermez les volets et les stores durant la nuit, afin de réduire les déperditions de chaleur dans les locaux. Si vous gardez ouverte la fenêtre de la chambre à coucher durant la nuit, éteignez le chauffage.

 

#2 Aérer au mieux et efficacement

Fermer ses impostes et aérer en grand

Les fenêtres basculantes constamment entrouvertes laissent s’échapper beaucoup d’énergie tout en n’offrant qu’un médiocre renouvellement de l’air. En lieu et place, aérez en grand trois fois par jour pendant 5 à 10 minutes en ouvrant un maximum de fenêtres. Cette aération ne cause qu’une modeste déperdition de chaleur et permet de bien renouveler l’air.

 

#3 Placer la bonne température

Régler ses pièces à 20°C

Ne réglez pas la température ambiante en ouvrant et fermant les fenêtres, mais en vous servant des vannes thermostatiques. C’est bien plus efficace. Les vannes permettent de maintenir la température de chaque pièce à la température voulue. Voici les réglages moyens pour les diverses pièces:

  • 23 °C dans la salle de bain (= position 4 de la vanne thermostatique)
  • 20 °C dans les pièces de séjour (= position 3)
  • 17 °C dans les chambres à coucher, le hall d'entrée (= position 2)
  • dans les pièces peu occupées (= position *)

Ces températures sont indicatives. Il n’existe pas de température «correcte». La notion de confort est individuelle. Mais il faut savoir qu’une augmentation d’un degré de la température ambiante correspond à une augmentation de 6% des frais de chauffage. On a donc tout intérêt à procéder à des réglages judicieux.

Si vous dormez la fenêtre ouverte, veillez à ce que les vannes thermostatiques soient fermées (position *). Ainsi, votre énergie de chauffage ne servira pas à chauffer les environs!

Pour en savoir davantage sur l'influence exercée par le chauffage et l'eau chaude, consultez notre rubrique Bâtiment.