Quand une imprimerie devient fournisseur d’énergie

3.2.2016

{{translation.caption}}:


L’imprimerie von Ah à Sarnen ne produit presque pas de CO2: grâce à son système de récupération de la chaleur et à sa pompe à chaleur géothermique. L’entreprise a, dans le cadre d’une convention d’objectifs, réduit au minimum sa consommation de courant électrique. Elle livre en outre depuis peu la chaleur excédentaire à son voisin. Le directeur, Fridolin von Ah, nous fait découvrir son entreprise.

Dans ce publireportage, vous apprendrez davantage comment l’imprimerie Ah a minimisé sa consommation de courant grâce aux conventions d’objectifs.

Trennlinie Orange

Interview

Stefan Eggimann du bureau de conseil Weisskopf Partner GmbH conseille l’imprimerie von Ah sur mandat de l’Agence de l’énergie pour l’économie (AEnEc)

Trennlinie Orange

Stefan Eggimann, vous avez effectué un contrôle énergétique de l’imprimerie von Ah. De quoi s’agit-il précisément? Je regarde l’enveloppe du bâtiment, les installations techniques et les processus de production, je propose ensuite des mesures en vue de les optimiser. L’imprimerie s’engage dès lors via une convention d’objectifs à mettre en oeuvre certaines mesures d’économie d’énergie.

A qui le modèle PME s’applique-t-il? Le modèle PME est conçu pour les petites et moyennes entreprises qui émettent moins de 1500 tonnes de CO2 par année et qui dépensent moins d’un million de francs pour l’énergie. Ce programme permet aux PME de connaître facilement leur potentiel d’efficacité énergétique et d’exploiter ce dernier avec des mesures ad hoc. Appliquer le modèle PME est déjà rentable à partir de 20’000 francs de coûts énergétiques.

Combien coûte le modèle PME? La prestation coûte 1000 francs par année. Plusieurs fondations, entreprises et centrales électriques prennent en charge une partie de ces coûts.

Tombez-vous parfois sur des sceptiques? Tous les entrepreneurs ne veulent pas être des pionniers. Beaucoup attendent pour voir si l’innovation apportée par le voisin fonctionne. Les projets qui marchent provoquent souvent une réaction en chaîne, comme à Sarnen, où les voisins, qui étaient sceptiques au début, sont désormais convaincus par le nouveau chauffage et ont eux-mêmes investi dans une installation photovoltaïque.


Notre site internet utilise les cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible. En continuant de naviguer sur notre site, vous acceptez implicitement nos dispositions en matière de protection des données.