Module de solaire

{{translation.caption}}:


grafik_sonnenkollektor_457pxLes panneaux solaires photovoltaïques transforment le rayonnement lumineux en électricité.
 
Le matériau de base des cellules solaires est un semi-conducteur, un type particulier de matériau dans lequel les électrons (charges négatives) liés entre eux peuvent facilement devenir des électrons libres lorsqu’ils absorbent la lumière (photons). Ils s'agitent alors en tous sens.  Cet effet est nommé photoélectrique, mais ceci ne crée pas du courant électrique pour autant.
 
Afin de créer du courant électrique, il faut que les électrons circulent dans un sens bien précis. Pour obtenir ce courant, on va superposer deux couches de semi-conducteur et on va les "doper" (terme technique), c'est à dire que l'on va y ajouter un matériau bien spécifique. Sur la couche du panneau exposée à la lumière, on va ajouter un matériau dont les atomes possèdent d'avantage d'électrons que ceux du semi-conducteur et sur la couche inférieure un matériau dont les atomes possèdent moins d'électrons que ceux du semi-conducteur. Dès que le soleil frappe les panneaux, les électrons de la couche supérieure du panneau se mettent à circuler en direction de la couche inférieure, créant un courant électrique.
 
On trouve plusieurs technologies photovoltaïques sur le marché, chacune avec des caractéristiques selon le type de cellule ou technologie utilisé. Les plus courantes sont: monocristallines, multi cristallines et à couche mince (silicium amorphe, micromorphe, CIS, CdTe). Vous trouverez plus d’informations sous www.bipv.ch.

Module de solaire

{{translation.caption}}:


grafik_sonnenkollektor_457pxLes panneaux solaires photovoltaïques transforment le rayonnement lumineux en électricité.
 
Le matériau de base des cellules solaires est un semi-conducteur, un type particulier de matériau dans lequel les électrons (charges négatives) liés entre eux peuvent facilement devenir des électrons libres lorsqu’ils absorbent la lumière (photons). Ils s'agitent alors en tous sens.  Cet effet est nommé photoélectrique, mais ceci ne crée pas du courant électrique pour autant.
 
Afin de créer du courant électrique, il faut que les électrons circulent dans un sens bien précis. Pour obtenir ce courant, on va superposer deux couches de semi-conducteur et on va les "doper" (terme technique), c'est à dire que l'on va y ajouter un matériau bien spécifique. Sur la couche du panneau exposée à la lumière, on va ajouter un matériau dont les atomes possèdent d'avantage d'électrons que ceux du semi-conducteur et sur la couche inférieure un matériau dont les atomes possèdent moins d'électrons que ceux du semi-conducteur. Dès que le soleil frappe les panneaux, les électrons de la couche supérieure du panneau se mettent à circuler en direction de la couche inférieure, créant un courant électrique.
 
On trouve plusieurs technologies photovoltaïques sur le marché, chacune avec des caractéristiques selon le type de cellule ou technologie utilisé. Les plus courantes sont: monocristallines, multi cristallines et à couche mince (silicium amorphe, micromorphe, CIS, CdTe). Vous trouverez plus d’informations sous www.bipv.ch.