L’énergie au beau fixe

18.6.2020

{{translation.caption}}:


Noir et très technique: voici à quoi ressemble un module solaire typique. Depuis peu, les architectes et les constructeurs disposent d’un choix plus large et peuvent intégrer harmonieusement du photovoltaïque sur un bâtiment ou dans un quartier. De nouveaux matériaux produisant de l’électricité apparaissent.

Aujourd’hui, la majorité des toits suisses sont équipés de systèmes solaires avec des cellules mono- et polycristallines à base de silicium, le matériau semi conducteur à partir duquel les puces informatiques sont également fabriquées. Ce n’est que récemment que de plus en plus de cellules solaires dans du verre ont été installées, en particulier sur les façades – bien connues depuis longtemps des calculatrices de poche et autres appareils fonctionnant à l’énergie solaire. En 2016, l’architecte René Schmid a été chargé par l’Umwelt Arena de revêtir de modules à couche mince toute la façade d’un immeuble d’habitation de Brütten (ZH) non raccordé au réseau électrique et de traiter spécialement ces modules afin que de jour ils apparaissent mats aux passants et aux conducteurs.

Visite du quartier «photovoltaïque en beauté»

Si Schmid a dû faire de la recherche et du développement à l’époque, des solutions s’imposent aujourd’hui qui permettent de masquer le manque de beauté des cellules solaires – même du type monocristallin classique, très efficace. Concrètement avec du verre coloré, structuré ou imprimé sur les cellules solaires. Il est même possible de produire des tuiles transparentes ou de couleur terre cuite avec des cellules solaires intégrées. Mais d’autres nouvelles technologies allient beauté et production propre d’électricité sur les bâtiments.

 

Blanc: même si le rendement des panneaux PV noirs est le meilleur, celui des panneaux blancs est bon. Dans ce projet pilote à Männedorf (ZH), toute la façade est active; les panneaux blancs avec revêtement Solaxess utilisent des ondes lumineuses invisibles. Ce projet sera également présenté à l’Umwelt Arena Schweiz.


Adapté: bande horizontale de modules PV aux couleurs des matériaux qui les supportent: bois, métal (turquoise) et fibre-ciment (rouge). Les modules en verre mat ont été imprimés numériquement. ÜserHuus AG, une spin-off de l’Université des sciences appliquées et des arts de Lucerne, a géré ce projet à Watford, Londres.


Bifacial: le système de façade PV de la maison jumelée PlusEnergy à Wil (SG) utilise à la fois la lumière directe du soleil et la lumière réfléchie par la façade. L’air chauffé entre les panneaux photovoltaïques et la façade est utilisé pour faire fonctionner une pompe à chaleur.


Classique: sur la façade solaire de la maison, les rayures typiques des modules PV sont encore visibles.


Cette article a été publié dans notre magazine «Journal de l’énergie pour les propriétaires immobiliers».

 

 

 


Notre site internet utilise les cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible. En continuant de naviguer sur notre site, vous acceptez implicitement nos dispositions en matière de protection des données.