Eclairage et lampes LED et CIE

{{translation.caption}}:


En Suisse, l’éclairage est responsable de 12 pour cent de la consommation totale d’électricité. À en croire les spécialistes, cette valeur pourrait baisser de moitié d’ici à 2025 en mettant en œuvre de manière systématique des éléments d’éclairage efficaces. Outre l’emploi d’ampoules à faible consommation, le choix des luminaires s’avère également décisif.

Outre le choix des bons luminaires et des bonnes ampoules, le fait de réviser nos habitudes d'éclairage peut également grandement contribuer à un abaissement de notre consommation de courant. Vous trouverez des conseils sur le thème de l'éclairage d'intérieur dans notre guide «Eclairage efficient dans le ménage».

Dans les bureaux, l'éclairage peut représenter jusqu'à 50 pourcent de la consommation d'électricité. Il vaut dès lors plus que jamais la peine de se préoccuper de l'efficacité énergétique.ous trouverez des informations complètes traitant de l'éclairage efficace dans la documentation spécialisée de 180 pages intitulée «L'éclairage intérieur - Efficacité énergétique de l'éclairage».

LED’s go!

Qui veut assurer un éclairage efficace ne peut se passer de lampes LED. Elles n’ont pas fait leurs preuves uniquement au niveau de la qualité lumineuse, mais affichent également les meilleurs résultats en termes d’efficacité énergétique et de durée de vie. De plus, elles ménagent l’environnement aussi bien que le porte-monnaie, comme le montre le tableau ci-dessous.

Enfin, à quelques rares exceptions près, il existe une solution LED pour chaque application d’éclairage ménager.

Les lumens sont les nouveaux watts

Le nombre de watts exprime en fait peu de chose sur la luminosité d’une lampe LED. Le flux lumineux en lumen est désormais bien plus utile pour comparer les produits. Il indique en effet la quantité de lumière émise par une lampe. En principe, moins de lumens signifient toutefois également moins de watts. Une ancienne ampoule à incandescence de 60 watts correspond à une lampe d’environ 800 lumens.

Lors de votre prochain achat, comparez donc différentes lampes affichant le même nombre de lumens et choisissez finalement le produit proposant la meilleure catégorie d’efficacité.

L’obstacle du transformateur

Alors qu’il n’est pas compliqué, pour les lampes à basse tension électrique (230 V), de passer de l’halogène au LED, le passage des lampes à très basse tension (p.ex. 12 V) avec transformateur peut s’avérer plus complexe. Les transformateurs électroniques pour les lampes halogènes sont généralement prévus pour des puissances plus élevées (le plus souvent indiquées sur le transformateur sous la forme de p.ex. 45 W - 135 W), puissances que les lampes LED n’atteignent pas. Les LED grésillent alors ou ne s’allument pas du tout. Dans ce cas de figure, nous recommandons d’échanger le transformateur pour un modèle prévu pour les lampes LED.

Varier l’intensité des LED

Retirer l’halogène, introduire la LED: passer à un éclairage efficace est un jeu d’enfant. Cependant, lorsqu’un variateur d’intensité entre en jeu, le passage aux LED s’avère un peu plus compliqué. En effet, bien que les lampes LED puissent dorénavant être utilisées avec un variateur d’intensité, le fonctionnement des LED avec ce type d’interrupteur n’est pas toujours aussi simple qu’on le souhaiterait, vu l’absence de normes. La nouvelle brochure SuisseEnergie «LED à intensité lumineuse variable: conseils» montre comment réussir le passage à un éclairage efficace fonctionnant avec un variateur.

Lorsqu’il est nécessaire d’utiliser un variateur d’intensité, nous vous recommandons de faire réaliser le changement par un électricien.

Choix de la lampe appropriée

Pour économiser l’énergie, sélectionner le bon luminaire s’avère tout aussi important que de remplacer correctement l’ancienne ampoule. Un luminaire économe se distingue principalement par sa haute efficacité. Les éléments ci-après jouent un rôle décisif: orientation optimisée du faisceau lumineux, degré d’efficacité élevé, délimitation de l’éblouissement et facilité d’entretien. Des réflecteurs à l’intérieur du luminaire contribuent en outre à accroître la puissance lumineuse. Il est toutefois aussi important que le luminaire autorise l’installation d’une ampoule à faible consommation: à titre d’exemple, un culot halogène basse tension acheté au magasin de bricolage n’accepte pas de lampe LED.

Dans les nouveaux luminaires, les lampes LED sont intégrées de manière fixe. Cela offre un certain nombre d’avantages, comme une répartition de la lumière et un effet anti-éblouissement  améliorés. Grâce à l’optimisation du refroidissement, ces nouveaux luminaires LED affichent en outre une durée de vie encore plus longue.

Eclairage extérieur

La nuit, on apprécie de pouvoir rentrer chez soi en ayant de la lumière jusque devant la porte de la maison. Ceci étant, les chemins privés, les entrées de maisons et les panneaux d'indication n'ont pas besoin d'être éclairés comme en plein jour. Le phénomène appelé pollution lumineuse exerce toute une série d'effets négatifs sur les humains et les animaux et ne devrait pas être combattu et réduit uniquement en vertu des techniques énergétiques. Pour les espaces extérieurs privés, la combinaison des technologies à LED avec des détecteurs de mouvement - permettant d'éviter que la lumière ne reste allumée en continu - offre un confort maximal pour une consommation énergétique minimale. En outre, comparativement aux lampes à économie d'énergie, les LED présentent comme avantages non seulement de bien supporter le froid mais encore d'être ainsi refroidies automatiquement.

Conseils

Outre le choix de la bonne ampoule et du bon luminaire, la remise en question des habitudes en matière d’éclairage peut contribuer pour une bonne part à l’abaissement de la consommation d’électricité. Les lampes LED utilisées comme liseuses ne produisent par exemple presque aucune chaleur importune et peuvent être orientées de telle sorte à ne pas déranger son voisin de lit par de fortes émissions lumineuses.

Eclairage et lampes LED et CIE

En Suisse, l’éclairage est responsable de 12 pour cent de la consommation totale d’électricité. À en croire les spécialistes, cette valeur pourrait baisser de moitié d’ici à 2025 en mettant en œuvre de manière systématique des éléments d’éclairage efficaces. Outre l’emploi d’ampoules à faible consommation, le choix des luminaires s’avère également décisif.

Outre le choix des bons luminaires et des bonnes ampoules, le fait de réviser nos habitudes d'éclairage peut également grandement contribuer à un abaissement de notre consommation de courant. Vous trouverez des conseils sur le thème de l'éclairage d'intérieur dans notre guide «Eclairage efficient dans le ménage».

Dans les bureaux, l'éclairage peut représenter jusqu'à 50 pourcent de la consommation d'électricité. Il vaut dès lors plus que jamais la peine de se préoccuper de l'efficacité énergétique.ous trouverez des informations complètes traitant de l'éclairage efficace dans la documentation spécialisée de 180 pages intitulée «L'éclairage intérieur - Efficacité énergétique de l'éclairage».

LED’s go!

Qui veut assurer un éclairage efficace ne peut se passer de lampes LED. Elles n’ont pas fait leurs preuves uniquement au niveau de la qualité lumineuse, mais affichent également les meilleurs résultats en termes d’efficacité énergétique et de durée de vie. De plus, elles ménagent l’environnement aussi bien que le porte-monnaie, comme le montre le tableau ci-dessous.

Enfin, à quelques rares exceptions près, il existe une solution LED pour chaque application d’éclairage ménager.

Les lumens sont les nouveaux watts

Le nombre de watts exprime en fait peu de chose sur la luminosité d’une lampe LED. Le flux lumineux en lumen est désormais bien plus utile pour comparer les produits. Il indique en effet la quantité de lumière émise par une lampe. En principe, moins de lumens signifient toutefois également moins de watts. Une ancienne ampoule à incandescence de 60 watts correspond à une lampe d’environ 800 lumens.

Lors de votre prochain achat, comparez donc différentes lampes affichant le même nombre de lumens et choisissez finalement le produit proposant la meilleure catégorie d’efficacité.

L’obstacle du transformateur

Alors qu’il n’est pas compliqué, pour les lampes à basse tension électrique (230 V), de passer de l’halogène au LED, le passage des lampes à très basse tension (p.ex. 12 V) avec transformateur peut s’avérer plus complexe. Les transformateurs électroniques pour les lampes halogènes sont généralement prévus pour des puissances plus élevées (le plus souvent indiquées sur le transformateur sous la forme de p.ex. 45 W - 135 W), puissances que les lampes LED n’atteignent pas. Les LED grésillent alors ou ne s’allument pas du tout. Dans ce cas de figure, nous recommandons d’échanger le transformateur pour un modèle prévu pour les lampes LED.

Varier l’intensité des LED

Retirer l’halogène, introduire la LED: passer à un éclairage efficace est un jeu d’enfant. Cependant, lorsqu’un variateur d’intensité entre en jeu, le passage aux LED s’avère un peu plus compliqué. En effet, bien que les lampes LED puissent dorénavant être utilisées avec un variateur d’intensité, le fonctionnement des LED avec ce type d’interrupteur n’est pas toujours aussi simple qu’on le souhaiterait, vu l’absence de normes. La nouvelle brochure SuisseEnergie «LED à intensité lumineuse variable: conseils» montre comment réussir le passage à un éclairage efficace fonctionnant avec un variateur.

Lorsqu’il est nécessaire d’utiliser un variateur d’intensité, nous vous recommandons de faire réaliser le changement par un électricien.

Choix de la lampe appropriée

Pour économiser l’énergie, sélectionner le bon luminaire s’avère tout aussi important que de remplacer correctement l’ancienne ampoule. Un luminaire économe se distingue principalement par sa haute efficacité. Les éléments ci-après jouent un rôle décisif: orientation optimisée du faisceau lumineux, degré d’efficacité élevé, délimitation de l’éblouissement et facilité d’entretien. Des réflecteurs à l’intérieur du luminaire contribuent en outre à accroître la puissance lumineuse. Il est toutefois aussi important que le luminaire autorise l’installation d’une ampoule à faible consommation: à titre d’exemple, un culot halogène basse tension acheté au magasin de bricolage n’accepte pas de lampe LED.

Dans les nouveaux luminaires, les lampes LED sont intégrées de manière fixe. Cela offre un certain nombre d’avantages, comme une répartition de la lumière et un effet anti-éblouissement  améliorés. Grâce à l’optimisation du refroidissement, ces nouveaux luminaires LED affichent en outre une durée de vie encore plus longue.

Eclairage extérieur

La nuit, on apprécie de pouvoir rentrer chez soi en ayant de la lumière jusque devant la porte de la maison. Ceci étant, les chemins privés, les entrées de maisons et les panneaux d'indication n'ont pas besoin d'être éclairés comme en plein jour. Le phénomène appelé pollution lumineuse exerce toute une série d'effets négatifs sur les humains et les animaux et ne devrait pas être combattu et réduit uniquement en vertu des techniques énergétiques. Pour les espaces extérieurs privés, la combinaison des technologies à LED avec des détecteurs de mouvement - permettant d'éviter que la lumière ne reste allumée en continu - offre un confort maximal pour une consommation énergétique minimale. En outre, comparativement aux lampes à économie d'énergie, les LED présentent comme avantages non seulement de bien supporter le froid mais encore d'être ainsi refroidies automatiquement.

Conseils

Outre le choix de la bonne ampoule et du bon luminaire, la remise en question des habitudes en matière d’éclairage peut contribuer pour une bonne part à l’abaissement de la consommation d’électricité. Les lampes LED utilisées comme liseuses ne produisent par exemple presque aucune chaleur importune et peuvent être orientées de telle sorte à ne pas déranger son voisin de lit par de fortes émissions lumineuses.


Notre site internet utilise les cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible. En continuant de naviguer sur notre site, vous acceptez implicitement nos dispositions en matière de protection des données.