Conduire efficacement

{{translation.caption}}:


Il existe plusieurs méthodes pour économiser l'essence. En calquant votre conduite sur les règles élaborées par EcoDrive, vous pourrez d'emblée économiser jusqu'à 15% de carburant. A cet effet, il n'est pas juste question de rouler moins vite. Ici, il importe plutôt d'adopter une conduite anticipatoire et régulière. La technique de conduite EcoDrive peut être acquise en suivant des cours.

Comparativement aux feux de croisement, les feux spéciaux de circulation diurne à technologie LED permettent d'économiser annuellement, en moyenne,  jusqu'à 24 litres de carburant et 50 kilogrammes de CO2 par véhicule.

Il existe d'autre part quelques mesures simples permettant d'abaisser encore au-delà la consommation d'énergie. Une galerie de toit, par exemple, avec skis et bagages, peut faire grimper la consommation de carburant jusqu'à 40%. Une climatisation en service rajoute plus de 3% à l'addition, tandis qu'une pression des pneus insuffisante consomme aussi 6% d'essence en plus. Tout bien considéré, on aura vite gaspillé un tiers de carburant en trop. Il est dès lors indispensable de contrôler régulièrement la pression des pneus, de démonter une galerie de toit inutilisée et de n'enclencher la climatisation qu'en cas de réel besoin.

Conduire efficacement

{{translation.caption}}:


Il existe plusieurs méthodes pour économiser l'essence. En calquant votre conduite sur les règles élaborées par EcoDrive, vous pourrez d'emblée économiser jusqu'à 15% de carburant. A cet effet, il n'est pas juste question de rouler moins vite. Ici, il importe plutôt d'adopter une conduite anticipatoire et régulière. La technique de conduite EcoDrive peut être acquise en suivant des cours.

Comparativement aux feux de croisement, les feux spéciaux de circulation diurne à technologie LED permettent d'économiser annuellement, en moyenne,  jusqu'à 24 litres de carburant et 50 kilogrammes de CO2 par véhicule.

Il existe d'autre part quelques mesures simples permettant d'abaisser encore au-delà la consommation d'énergie. Une galerie de toit, par exemple, avec skis et bagages, peut faire grimper la consommation de carburant jusqu'à 40%. Une climatisation en service rajoute plus de 3% à l'addition, tandis qu'une pression des pneus insuffisante consomme aussi 6% d'essence en plus. Tout bien considéré, on aura vite gaspillé un tiers de carburant en trop. Il est dès lors indispensable de contrôler régulièrement la pression des pneus, de démonter une galerie de toit inutilisée et de n'enclencher la climatisation qu'en cas de réel besoin.