Un intérêt croissant pour les voitures électriques et les modules solaires

7.6.2018

{{translation.caption}}:


Les consommatrices et consommateurs suisses sont de plus en plus préoccupés par le changement climatique et les émissions liées aux transports. C’est ce que montre le 8e baromètre des consommateurs d’énergies renouvelables de l’Université de Saint-Gall, qui a été réalisé pour la première fois en coopération avec SuisseEnergie.

L’étude de l’Université de Saint-Gall portant sur les énergies renouvelables est basée sur un sondage représentatif en Suisse alémanique et en Suisse romande qui sera mené chaque année. Les résultats de 2018 montrent que 68 % des sondés seraient en faveur d’une interdiction des véhicules diesel les plus polluants dans les villes et 57 % considèrent que l’avion est trop bon marché. Parallèlement, leur intérêt pour les nouvelles technologies énergétiques et les solutions de financement qui y sont liées ne cesse de croître.

Pour la première fois, on relève un nombre croissant de propriétaires immobiliers qui sont intéressés d’investir dans des panneaux solaires avec batteries (64 %) que dans des modules solaires sans batteries (36 %). Pour 37 % des sondés qui souhaitent acheter une voiture au cours des cinq prochaines années, une voiture électrique serait leur premier ou leur deuxième choix. Par contre, 87 % citent le manque de bornes de recharge comme la principale raison pour ne pas acheter de voiture électrique. La moitié des personnes interrogées sous-estiment cependant le nombre de bornes de recharge disponibles en Suisse.

En général, les connaissances des sondés en matière d’énergie laissent à désirer. Seuls 7 % des participants savent que les trois-quarts du besoin énergétique en Suisse (chaleur, électricité et combustibles) sont couverts par les importations. La majorité des sondés sous-estiment nettement combien la Suisse est dépendante de l’étranger.

Résultats détaillés du 8e baromètre des consommateurs d’énergies renouvelables