Mots d’adieux de la cheffe de service de SuisseEnergie

14.12.2016

{{translation.caption}}:


Le 22 décembre, une page se tournera pour moi. Je vais quitter l’OFEN, après plus de trois années passées ici. C’est une période riche en expériences, projets passionnants et nouvelles relations qui prend fin. Je vais me mettre à mon compte. Mais je me retire aussi.

Je me retire d’une vie marquée ces 37 dernières années par la profession, la famille, la carrière et le succès, mais aussi par une présence incessante, une disponibilité élevée pour le travail et une agitation continuelle. Je n’ai jamais eu l’angoisse du changement. Au contraire, j’y ai toujours fait face comme j’aurais accueilli un défi. Le changement permet des avancées et aux êtres humains de grandir. Je fais désormais moi-même un pas dans l’inconnu, sans connaître aujourd’hui de quoi sera fait le mois de janvier. J’invite la nouveauté dans ma vie en lâchant prise.

J’ai beaucoup apprécié cette phase à l’OFEN. Le travail m’a enrichie et j’ai fait la connaissance de personnes fascinantes, aussi bien en interne qu’auprès de nos partenaires. J’aurais parfois souhaité rencontrer davantage d’ouverture face aux nouvelles expériences et le courage de positionner nos messages avec plus de force, en dépit de la résistance politique. Et moins de bureaucratie, sachant que l’OFEN est plutôt sage comparé à d’autres offices. Rien contre la bureaucratie, lorsqu’on y trouve un sens au moins pour nous ou pour le contribuable. Il y aurait là matière à un blog pour soi...

Je suis heureuse de savoir que mon successeur*, le nouveau chef de service de SuisseEnergie, a déjà été trouvé et qu’il prendra ses fonctions en janvier. Et je souhaite à SuisseEnergie de continuer sur son succès et que de nombreux nouveaux projets verront le jour et des idées sensationnelles seront mises en œuvre. C’est une chance de s’affranchir courageusement du passé et de faire place pour du neuf.

Quelles relations personnelles vont-elles se maintenir une fois que je ne serai plus cheffe de service de SuisseEnergie? Je me réjouis de le découvrir, étant entendu que j’entretiendrai volontiers les contacts, sous une forme ou sous une autre. Je vous souhaite de tout cœur beaucoup de succès et suis curieuse de voir ce que la nouvelle année apportera en termes de nouveaux défis.

Daniela Bomatter, cheffe de service SuisseEnergie

*Remarque de la rédaction: un nouveau chef de service pour SuisseEnergie a été trouvé en la personne de Patrick Kutschera, 52 ans, ingénieur en chimie EPF. Marié et père de deux filles, le Valaisan a endossé plusieurs positions spécifiques ou de gestion au cours de son parcours professionnel, auprès de RESIQ AG, Swisscom, Holcim et d’autres entreprises.