Des entreprises montrent l’exemple

{{translation.caption}}:


Les entreprises suisses misent sur l’efficacité. Ces exemples illustrent combien les mesures d’efficacité sont individuelles et comment, outre le fait d’abaisser la consommation d’électricité, elles ont d’autres répercussions positives pour les entreprises.

 

Gagner en efficacité grâce à la virtualisation:

  • En 2011, Coop a virtualisé ses systèmes de serveurs Unix.
  • La consommation d’électricité des serveurs Unix s’en est trouvée réduite de 80 pour cent, passant de 151 kW à 25 kW.
  • Les appareils de petite taille disposent d’un degré de virtualisation de 1:20 et les grands serveurs peuvent atteindre des valeurs dépassant 1:80.
  • Pour ce qui est du taux d’exploitation moyen, Coop atteint actuellement 50 à 70 pour cent. Avant la virtualisation, cette valeur était d’environ 20 pour cent.
 «Grâce à la virtualisation, l’amélioration de l’exploitation du matériel nous permet d’économiser des coûts tant au plan de l’entretien que de l’utilisation. Par ailleurs, la mise à disposition des systèmes virtuels est clairement plus rapide.»
Christoph Kalt, responsable architecture informatique chez Coop
 

 

Coop traite ses données dans deux centres de calcul situés à Bâle et à Berne, sur une surface totale de 670 m2. Pour le refroidissement des installations, Coop mise sur le free cooling (Bâle) et sur la récupération de la chaleur résiduelle (Berne). Pour ce qui est du stockage des données, l’entreprise se sert pour l’essentiel de supports SSD/flash.  

 

 

 

L’externalisation pour économiser de la place et du courant

  • En 2012, l’assureur a déménagé dans son nouveau quartier général à Landquart/GR.
  • Grâce au renouvellement de la technique, à la virtualisation et à l’externalisation, le nombre de racks a pu être réduit de 14 à 4.
  • Ces serveurs in-house sont utilisés en première ligne pour les applications Office et Offert des collaborateurs et collaboratrices travaillant au siège principal ainsi que dans les agences.
  • Le nouveau local de serveurs est refroidi au moyen de free cooling. À cet effet, on se sert de l’eau des nappes phréatiques via un échangeur de chaleur et un refroidisseur par évaporation placé sur le toit.
  • Dans ses nouveaux locaux, ÖKK utilise nettement moins de place pour l’infrastructure et consomme donc moins d’énergie pour l’exploitation et le refroidissement du IT.
 «Grâce à une virtualisation cohérente, une réduction des besoins en place et le free cooling, nous consommons nettement moins d’électricité pour l’exploitation et le refroidissement de notre local de serveurs.»
Martin Stalder, responsable Informatique et logistique ainsi que membre de la direction ÖKK.
 

 

ÖKK se trouve notamment dans la situation où la puissance de calcul nécessaire est plus élevée en automne que le reste du temps, compte tenu de la forte augmentation de demandes d’offres de polices de caisse maladie durant cette période. Il en découle une charge peu rationnelle des serveurs et des systèmes de refroidissement. C’est la raison pour laquelle l’assureur a externalisé une bonne partie de sa puissance de calcul.

 

 

Le Montreux Jazz Festival refroidi à l’eau du lac

  • Le local de serveurs dans le Music & Convention Centre (2m2c) permet la réalisation de manifestations très diverses sur la surface multifonctionnelle du bâtiment.
  • La séparation des zones de froid et de chaud a permis d’améliorer grandement la performance de l’installation climatique.
  • Les appareils de climatisation sont placés juste à côté/entre des racks et refroidissent ainsi directement l’emplacement où la chaleur est produite.
  • Au lieu d’un remplacement de l’eau froide pour les appareils de climatisation, CR-Network mise sur le refroidissement au moyen de l’eau du lac Léman.
  • Les mesures d’efficacité énergétique mises en œuvre ont permis de réduire d’environ 40 % les coûts d’énergie pour le Data Center.
 «Grâce à la consolidation du nouveau local de serveurs, l’infrastructure a gagné aussi bien en efficacité énergétique qu’en performance.»
Cédric Rolli, CR-Network
 

 

Dans le cadre du renouvellement et de la modernisation de l’ICT Music & Convention Center (2m2c), CR Network a consolidé et réorganisé l’infrastructure de serveurs. Celle-ci est désormais soutenue par un système de mesure qui autorise, outre l’alarme, une surveillance permanente.

Des entreprises montrent l’exemple

{{translation.caption}}:


Les entreprises suisses misent sur l’efficacité. Ces exemples illustrent combien les mesures d’efficacité sont individuelles et comment, outre le fait d’abaisser la consommation d’électricité, elles ont d’autres répercussions positives pour les entreprises.

 

Gagner en efficacité grâce à la virtualisation:

  • En 2011, Coop a virtualisé ses systèmes de serveurs Unix.
  • La consommation d’électricité des serveurs Unix s’en est trouvée réduite de 80 pour cent, passant de 151 kW à 25 kW.
  • Les appareils de petite taille disposent d’un degré de virtualisation de 1:20 et les grands serveurs peuvent atteindre des valeurs dépassant 1:80.
  • Pour ce qui est du taux d’exploitation moyen, Coop atteint actuellement 50 à 70 pour cent. Avant la virtualisation, cette valeur était d’environ 20 pour cent.
 «Grâce à la virtualisation, l’amélioration de l’exploitation du matériel nous permet d’économiser des coûts tant au plan de l’entretien que de l’utilisation. Par ailleurs, la mise à disposition des systèmes virtuels est clairement plus rapide.»
Christoph Kalt, responsable architecture informatique chez Coop
 

 

Coop traite ses données dans deux centres de calcul situés à Bâle et à Berne, sur une surface totale de 670 m2. Pour le refroidissement des installations, Coop mise sur le free cooling (Bâle) et sur la récupération de la chaleur résiduelle (Berne). Pour ce qui est du stockage des données, l’entreprise se sert pour l’essentiel de supports SSD/flash.  

 

 

 

L’externalisation pour économiser de la place et du courant

  • En 2012, l’assureur a déménagé dans son nouveau quartier général à Landquart/GR.
  • Grâce au renouvellement de la technique, à la virtualisation et à l’externalisation, le nombre de racks a pu être réduit de 14 à 4.
  • Ces serveurs in-house sont utilisés en première ligne pour les applications Office et Offert des collaborateurs et collaboratrices travaillant au siège principal ainsi que dans les agences.
  • Le nouveau local de serveurs est refroidi au moyen de free cooling. À cet effet, on se sert de l’eau des nappes phréatiques via un échangeur de chaleur et un refroidisseur par évaporation placé sur le toit.
  • Dans ses nouveaux locaux, ÖKK utilise nettement moins de place pour l’infrastructure et consomme donc moins d’énergie pour l’exploitation et le refroidissement du IT.
 «Grâce à une virtualisation cohérente, une réduction des besoins en place et le free cooling, nous consommons nettement moins d’électricité pour l’exploitation et le refroidissement de notre local de serveurs.»
Martin Stalder, responsable Informatique et logistique ainsi que membre de la direction ÖKK.
 

 

ÖKK se trouve notamment dans la situation où la puissance de calcul nécessaire est plus élevée en automne que le reste du temps, compte tenu de la forte augmentation de demandes d’offres de polices de caisse maladie durant cette période. Il en découle une charge peu rationnelle des serveurs et des systèmes de refroidissement. C’est la raison pour laquelle l’assureur a externalisé une bonne partie de sa puissance de calcul.

 

 

Le Montreux Jazz Festival refroidi à l’eau du lac

  • Le local de serveurs dans le Music & Convention Centre (2m2c) permet la réalisation de manifestations très diverses sur la surface multifonctionnelle du bâtiment.
  • La séparation des zones de froid et de chaud a permis d’améliorer grandement la performance de l’installation climatique.
  • Les appareils de climatisation sont placés juste à côté/entre des racks et refroidissent ainsi directement l’emplacement où la chaleur est produite.
  • Au lieu d’un remplacement de l’eau froide pour les appareils de climatisation, CR-Network mise sur le refroidissement au moyen de l’eau du lac Léman.
  • Les mesures d’efficacité énergétique mises en œuvre ont permis de réduire d’environ 40 % les coûts d’énergie pour le Data Center.
 «Grâce à la consolidation du nouveau local de serveurs, l’infrastructure a gagné aussi bien en efficacité énergétique qu’en performance.»
Cédric Rolli, CR-Network
 

 

Dans le cadre du renouvellement et de la modernisation de l’ICT Music & Convention Center (2m2c), CR Network a consolidé et réorganisé l’infrastructure de serveurs. Celle-ci est désormais soutenue par un système de mesure qui autorise, outre l’alarme, une surveillance permanente.